SANTE ET VACCINS

 PRECAUTIONS SANITAIRES EN THAILANDE

Le paludisme est présent dans les zones frontalières, à proximité du Cambodge, du Laos, du Myanmar et de la Malaisie. Les souches sont très résistantes à la chloroquine (niveau 3 de résistance). Dans le reste du pays, aucune chimioprophylaxie n'est nécessaire.
La dengue est endémique en Thaïlande ; les épidémies sont fréquentes durant la saison humide (de mai à novembre) avec un pic en juillet-août. Entre janvier et mi-juillet 2011, les autorités sanitaires ont recensés plus de 23 000 cas dans le pays dont 13 mortels. La dengue est une maladie transmise par les moustiques dont les symptômes sont les suivants : fièvre, éruption cutanée, maux de tête, myalgies, douleurs articulaires, nausées. Dans les formes sévères de la maladie, des manifestations hémorragiques peuvent survenir. PAS D'ASPIRINE !!!
Au cours des dix premiers mois de 2009, les autorités sanitaires ont recensé près de 45 000 personnes infectées par le chikungunya dans 28 des 75 provinces. Sur ces 45 000 cas, près de 97% ont été répertoriés dans les provinces du sud du pays : Songhkla (9 700 cas), Narathiwat (7 900 cas) et Phuket (3 300 cas). La maladie, transmise par le moustique, est caractérisée par de très fortes douleurs articulaires qui peuvent, dans les cas graves, perdurer plusieurs semaines voire plusieurs mois. Les autres symptômes associés à la maladie sont une forte fièvre, des courbatures et des maux de tête.
Des cas d'encéphalite japonaise sont régulièrement recensés en zones rurales. La maladie est très endémique dans le nord, mais des cas sporadiques peuvent se produire dans le sud (banlieue de Bangkok). L'encéphalite japonaise est une maladie transmise par les moustiques. La plupart des personnes infectées vont développer de légers symptômes (fièvre, maux de tête) voire aucun. Certains patients peuvent contracter une forme sévère de la maladie; Celle-ci commence généralement par des symptômes grippaux classiques; Elle peut entraîner de graves dommages neurologiques et s'avérer mortelle. l'usage de produits anti-moustiques est recommandé.
La Thaïlande est touchée par l'épizootie de grippe aviaire H5N1. Entre 2004 et 2006, le pays a comptabilisé 25 cas humains de grippe aviaire (17 mortels). Néanmoins, entre 2007 et aujourd'hui, aucun nouveau cas n'a été répertorié.
La rage animale existe dans ce pays.
Les maladies diarrhéiques sont fréquentes en Thaïlande.
En raison du risque d'infection parasitaire, il est déconseillé de se baigner dans des eaux stagnantes ou de marcher pieds nus sur des sols humides.
Entre la mi-octobre et la mi-novembre 2009, près de 1 000 personnes ont contracté le choléra dans la province de Pattani (sud). Afin de réduire les risques de contamination, il est impératif de se laver convenablement les mains avant les repas ; il est par ailleurs recommandé d'utiliser de l'eau décontaminée.

 VACCINS CONSEILLES POUR VOYAGER EN THAILANDE

  • Diphtérie-Polio-Tétanos
  • Hépatites A et B

 HÔTELS EN THAILANDE

Plus de 24 000 hôtels en Thaïlande, détails, tarifs et réservations.

 TRANSPORTS / REGIONS